Le blog de Sup'Biotech

Vie étudiante

Toute l'actualité

Aidez l'équipe iGEM IONIS 2017 à défendre son projet pensé pour sauver les viticulteurs !

Fin août, Sup'Biotech vous présentait Softer Shock, l'ambitieux projet de sauvegarde des vignobles de l'équipe iGEM IONIS 2017 destiné à être présenté lors de la grande finale de l'International Genetically Engineered Machine competition (iGEM), soit LE principal concours étudiant dédié à la biologie synthétique et ouvert à tous pays. Cette finale, prévue du 9 au 13 novembre, se déroulera à Boston et permettra à l'ensemble des équipes finalistes de dévoiler l'avancée de leurs recherches dans l'enceinte prestigieuse du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ! Mais le chemin permettant de se rendre dans ce haut-lieu de la connaissance est encore long : aujourd'hui, l'équipe iGEM IONIS a plus que jamais besoin de vous pour réaliser son rêve et espérer décrocher une médaille d'or comme ses glorieux prédécesseurs !

Pour cela, rien de plus simple ! Il vous suffit de vous rendre sur la page KickStarter lancée par cette équipe composée d'étudiants de l'EPITA, de Sup'Biotech et d'e-artsup ! Leur objectif ? Réussir à réunir 2 500 euros afin de finaliser les recherches sur Softer Shock et permettre à l'ensemble de l'équipe de le défendre à Boston en novembre prochain. N'hésitez pas non plus à partager cette campagne de financement sur les réseaux sociaux : tout soutien est bon à prendre.

campagne_financement_soutien_crowdfunding_equipe_igem_ions_2017_softer_shock_international_epita_supbiotech_e-artsup_01.jpg

Envie d'en savoir plus sur Softer Shock ? Retrouvez l'article dédié à la présentation du projet.

Suivez et soutenez l'équipe iGEM IONIS 2017 sur Facebook, Twitter et YouTube.

Retrouvez également l'interview radio donnée par l'équipe lors de l'émission « Le Téléphone Sonne » de France Inter du mardi 15 août 2017 !




Retour en images sur la première édition du Global Positive Forum !

Avec plus de 2 000 visiteurs rassemblés à la Seine Musicale, la première édition du Global Positive Forum n'a pas manqué de faire parler d'elle ce vendredi 1er septembre 2017. Organisé sous le haut patronage d'Emmanuel Macron, président de la République, cet événement consacré aux innovations positives de tous secteurs a également su attirer l'attention de plusieurs médias (BFM, Europe 1, RFI, Melty, Konbini...) et de nombreuses personnalités de premier plan, parmi lesquelles Bruno Lemaire, ministre de l'Économie et des Finances. Accompagné de Jacques Attali, président de la Fondation Positive Planet et initiateur du forum, ce dernier a profité de sa venue pour rencontrer les étudiants et Anciens des écoles du Groupe IONIS, réunis pour présenter une dizaine de projets porteurs de changement.


Membre de l'équipe IGEM IONIS 2016 aux côtés d'étudiants de l'EPITA, de l'IPSA, d'Epitech, de Sup'Biotech et d'e-artsup, Alexandre Dollet (Ionis-STM promo 2017) était là pour présenter Quantifly, le drone anti-pollution qui avait permis à sa formation de remporter une médaille d'or lors de l'International Genetically Engineered Machine competition (iGEM).

retour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_08.jpg

Alexandre Dollet de l'iGEM IONIS 2016 devant les caméras

Lors du Global Positive Forum, les couleurs de Sup'Biotech étaient aussi portées par Aéromate, la start-up d'agriculture urbaine fondée par Michel Desportes (Sup'Biotech promo 2015) et Louise Doulliet (promo 2014, voir photo ci-dessus), et HighDr'O, le projet de fusée génératrice de pluies co-développé avec des étudiants de l'IPSA.

retour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_06.jpg

Louise d'Aéromate (à droite) en pleine présentation

retour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_01.jpg

Loïc Martinez (IPSA promo 2021) de l'équipe HighDr'O, ici en compagnie de Bruno Lemaire et Jacques Attali

Durant l'événement, Alexandre Dollet et Loïc Martinez ont pu répondre favorablement aux sollicitations des journalistes, notamment ceux de RFI : réécoutez dès à présent leur intervention sur le site de la radio (début du reportage à 12 min 43).

retour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_02.jpgretour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_03.jpgretour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_04.jpgretour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_05.jpgretour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_07.jpgretour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_09.jpgretour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_10.jpgretour_global_positive_forum_projet_quantifly_highdro_ipsa_supbiotech_2017_evenement_innovation_igem-ionis_projet_fusee_biotechnologies_aeromate_11.jpg

Découvrez le projet de la nouvelle équipe iGEM IONIS réunissant des étudiants de l'EPITA, Sup'Biotech et e-artsup !

ionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0001.jpgPour la troisième année consécutive, une équipe composée d'étudiants issus de plusieurs écoles du Groupe IONIS est en passe de participer à la grande finale de l'International Genetically Engineered Machine competition (iGEM), la plus grande compétition étudiante dédiée à la biologie de synthèse, qui se déroulera au mois de novembre 2017 à Boston. Comme ses prédécesseurs, elle porte le nom d'iGEM IONIS et développe un projet innovant lié aux bactéries. Ce dernier, nommé Softer Shock, a pour objectif de faire aussi bien que ses illustres ainés qui, en 2015 et 2016, ont réussi à ramener une médaille après avoir été présentés dans la prestigieuse enceinte du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Étudiante en 4e année à Sup'Biotech et co-responsable du pôle R&D aux côtés de sa camarade de promotion Gabrielle Vuillaume, Pauline Coudert (promo 2018) fait le point sur l'avancée de ce projet prometteur porté par cette équipe inter-écoles composée de 20 étudiants (voir encadré).

ionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0002.jpgQuand l'équipe iGEM IONIS 2017 s'est-elle lancée ?
Pauline Coudert : À Sup'Biotech, nous parlions déjà de reformer une équipe en décembre 2016, mais c'est finalement depuis le début de l'année 2017 que nous avons véritablement commencé à travailler sur ce projet.

Qu'est-ce qui vous a motivés à vous lancer ?
Tout d'abord les belles performances des équipes précédentes. Elles communiquaient énormément sur leur aventure, que ce soit sur le campus - elles ont même organisé une semaine entière consacrée à l'iGEM l'an dernier - ou sur les réseaux sociaux, et nous avions pu suivre de près leurs performances. Cela ne pouvait que donner envie de vivre à notre tour une telle expérience : nous voulons nous-aussi parvenir à réaliser un beau projet et tenter de remporter une médaille d'or !

ionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0004.jpgComme en 2015 et 2016, l'équipe compte aussi des étudiants qui ne viennent pas de Sup'Biotech, en l'occurrence Hugo Beisser de l'EPITA et Théo Klein d'e-artsup. Comment les avez-vous recrutés ?
Cela s'est surtout fait grâce au bouche à oreille. En effet, nous avons d'abord contacté les écoles afin de savoir si certains de leurs étudiants pouvaient être intéressés pour nous rejoindre et, rapidement, Hugo et Théo se sont proposés. Nous avons ensuite discuté avec eux, pour savoir ce qu'ils attendaient de l'iGEM et voir si nous étions sur la même longueur d'onde. Le courant est très vite passé et ils ont tout de suite intégré notre team. D'ailleurs, l'équipe est également accompagnée par Alexandre Ismail, un chercheur à Sup'Biotech qui suit de très près le pôle Modeling pour la modélisation moléculaire du projet, et par certains anciens membres des équipes iGEM IONIS déjà médaillées, qui en profitent pour nous donner de précieux conseils.

Peux-tu dévoiler les grandes lignes du projet sur lequel vous travaillez actuellement, à savoir Softer Shock ?
Après plusieurs pistes de réflexion et de nombreuses idées échangées, nous avons finalement pris la décision d'axer notre projet autour d'une bactérie thermosensible, c'est-à-dire capable de réagir à différentes variations de température en produisant un composite. L'application de cette bactérie consisterait donc à protéger les cultures et plus spécifiquement les vignes, lors de changements climatiques brutaux, par temps de grands froids ou de fortes chaleurs.

ionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0003.jpgComment cette protection fonctionnera ?
Étant capable de détecter le brusque changement de température, la bactérie synthétisera un composite capable recouvrir la vigne. Il s'agira d'une sorte de couche de protection biologique.

D'où vous est venu ce concept ?
En lisant de nombreux articles sur les pertes enregistrées par les vignerons suite à ces conditions climatiques changeantes, notamment au niveau des gelées. C'est pour leur venir en aide que nous avons imaginé développer cette solution utilisant la biologie de synthèse. Il faut savoir que, pour cela, nous sommes d'abord partis de zéro ! Par la suite, nous avons contacté des vignerons et des experts de l'INRA travaillant sur des solutions pour ce même type de problématique. Avec eux, nous avons pu définir les meilleures options à envisager en vue d'établir la bactérie thermosensible, en sachant qu'elle ne doit pas se répandre non plus dans l'environnement afin de protéger la biodiversité. Il ne faudrait pas envoyer un OGM dans la nature à l'aveugle !

Où en est Softer Shock aujourd'hui ?
Nous continuons à poursuivre différentes pistes pour trouver la bactérie répondant à nos critères. Pour le reste, nous sommes déjà en train de travailler sur le plasmide - soit l'ADN - qui pourrait être justement intégré à la bactérie : nous en sommes au stade de recherche en laboratoire, mais nous avançons bien !

ionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0005.jpgionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0007.jpg


Ils font partie de la team iGEM IONIS 2017 :

  • Pôle R&D : Antoine Arvor, Pauline Coudert, Maryne Follenfant, Eliott Lafon, Agathe Lermant, Paul Lubrano et Gabrielle Vuillaume (Sup'Biotech promo 2018)
  • Pôle Marketing : Camille Dury, Zoé Guiot, Julie Henry et Alexandra Silvain (Sup'Biotech promo 2018)
  • Pôle Human Practice : Marie Lhuissier, Alicia Magnanon, Fanny Richard et Maxime Sportich (Sup'Biotech promo 2018)
  • Pôle Modeling : Gaëtan Christien, Nicolas Delettre et Thomas Lhernould (Sup'Biotech promo 2018)
  • Pôle Bioinformatique : Hugo Beisser (EPITA promo 2017)
  • Pôle Design : Théo Klein (e-artsup promo 2018)

ionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0006.jpg

ionis_igem_equipe_2017_softer_shock_projet_innovation_biologie_synthese_etudiants_bacterie_vignes_ecologie_epita_supbiotech_e-artsup_presentation_0008.jpg
Suivez et soutenez l'équipe iGEM IONIS 2017 sur Facebook et Twitter.

Retrouvez également l'interview radio donnée par l'équipe lors de l'émission
« Le Téléphone Sonne » de France Inter du mardi 15 août 2017 !

Le Bio Club, Fête de la Nature, Oxfam Trailwalker : ça s'est passé à Sup'Biotech !

Tout au long de l'année, la vie à Sup'Biotech est riche en événements. Retour sur trois d'entre eux qui ont animé le printemps 2017 : la nouvelle édition de la Fête de la Nature sur le campus, la participation de la Biotech Team à l'Oxfam Trailwalker et l'organisation de la conférence « La place des biotechnologies dans le développement durable » par Le Bio Club.

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_01.jpgQuand le campus célèbre la biodiversité
Les 17, 18 et 19 mai 2017, le campus Paris-Villejuif de Sup'Biotech a abrité la nouvelle édition de la Fête de la Nature, cet événement national qui, chaque année, permet de sensibiliser le grand public à la sauvegarde de l'environnement. Après une première déclinaison de la manifestation réussie l'an dernier, cette « Fête de la Nature by Sup'Biotech » a encore une fois attiré de nombreux visiteurs grâce à un programme riche concocté par l'association Bio'Campus réunissant des étudiants de l'école et de l'EPITA. Conférences, projections de films, parcours d'initiation à la biodiversité, exposition, présence d'une ferme pédagogique, mini-jeux (avec cadeaux à la clé), espace d'éveil à la nature, ateliers de maquillage et de dégustation... Tous les ingrédients étaient réunis pour émerveiller petits et grands !

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_0.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_03.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_04.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_05.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_02.jpg

100 kilomètres pour la bonne cause
C'est désormais une tradition bien ancrée. Depuis 2015, Sup'Biotech participe chaque année à l'Oxfam Trailwalker, un trail qui demande à ses participants de parcourir 100 kilomètres en une trentaine d'heures afin de reverser des dons à l'Oxfam et ainsi lutter contre les injustices et la pauvreté. Grâce à sa Biotech Team, un quatuor composé de membres des équipes administrative et pédagogique, l'école a récolté près de 1 500 euros à l'occasion de la nouvelle édition du trail qui s'est déroulée les 20 et 21 mai 2017.

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_06.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_07.jpg

Experts et néophytes réunis autour du développement durable
Association étudiante dont la mission consiste à faciliter la compréhension et la promotion des biotechnologies, Le Bio Club s'est associé aux Grands Voisins (Paris 14e) pour proposer un événement entièrement dédié au développement durable le 14 juin 2017. Au programme : une conférence de l'ingénieur Philippe Bihouix et Fabien Milanovic, responsable du Pôle Biotechnologies en Société de Sup'Biotech ainsi qu'une exposition photo présentant les technologies innovantes liées à la dépollution, l'agroalimentaire ou encore l'énergie. De quoi attirer curieux et professionnels !

retour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_08.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_09.jpgretour_fete_nature_oxfam_trailwalker_conference_bio-club_supbiotech_evenements_printemps_2017_biotechnologies_developpement_durable_solidarite_10.jpg

Sup'Biotech au Challenge du monde des Grandes Écoles et Universités 2017 !

Depuis plusieurs années, les étudiants de Sup'Biotech participent au Challenge du monde des Grandes Écoles et Universités (CDMGE), cet événement sportif associé à un Forum des métiers qui réunit plus de 6 000 étudiants venus près de 80 écoles à travers toute l'Europe. Lors de l'édition 2017, organisée le samedi 10 juin au stade Charléty (Paris 13e), les futurs ingénieurs des biotechnologies ont une nouvelle fois répondu présents afin de porter haut et fort les couleurs de l'école, que ce soit sur le terrain ou en tribune. Un beau moment de communion festive et sportive parfaitement illustré par le show des pom-pom boys & girls de l'association Sup'Bio Dance accompagnés des mascottes du Bureau des Sports de Sup'Biotech (BD2S) !





retour_challenge_monde_grandes_ecoles_universites_2017_supbiotech_sport_etudiants_pom-pom_associations_01.jpg

Le Bio Club de Sup'Biotech vous invite à son événement « La place des biotechnologies dans le développement durable », le mercredi 14 juin 2017

bio-club_supbiotech_evenement_place_biotechnologies_developpement_durable_conference_exposition_photo_paris_juin_2017_01.jpg

Association étudiante de Sup'Biotech ayant pour but de faciliter la compréhension et la promotion des biotechnologies auprès du grand public, Le Bio Club organise un nouvel événement entièrement gratuit et ouvert à tous, le mercredi 14 juin 2017 de 18 h à 22 h. Nommé « La place des biotechnologies dans le développement durable » et organisé au sein de l'espace communautaire des Grands Voisins (Paris 14e), cet événement se composera d'une conférence et d'une exposition photo présentant les technologies innovantes portées par différentes entreprises spécialisées en dépollution, agroalimentaire et énergie.

bio-club_supbiotech_evenement_place_biotechnologies_developpement_durable_conference_exposition_photo_paris_juin_2017_02.jpg
Le Bio Club présente : « La place des biotechnologies dans le développement durable »
Le mercredi 14 juin 2017 de 18 h à 22 h chez Les Grands Voisins
82 avenue Denfert Rochereau
75014 Paris

Inscription gratuite (mais obligatoire) via le formulaire en ligne

Rejoignez l'événement sur Facebook

Suivez Le Bio Club sur Facebook et Twitter

Un Bureau des Sports haut en couleur

Depuis 2014, le Bureau des Sports de Sup'Biotech (BD2S) a fait de l'édition parisienne de la Color Run l'un de ses rendez-vous les plus prisés ! En échange de places offertes distribuées aux coureurs de Sup'Biotech, l'association a donc de nouveau été désignée responsable d'une zone de couleur lors de l'édition 2017 qui s'est déroulée dans la capitale le dimanche 16 avril. Le hasard a bien fait les choses puisque que, cette année, le BD2S devait recouvrir les sportifs d'une poudre verte rappelant fortement les couleurs de l'école ! Un bon moyen pour les futurs ingénieurs en biotechnologies de se préparer dans la joie et la bonne humeur pour la prochaine édition du Challenge du Monde des Grandes Écoles et Universités, un autre grand événement sportif auquel Sup'Biotech participe depuis de nombreuses années.

retour_color_run_supbiotech_paris_2017_bureau_des_sports_bd2s_etudiants_01.gifretour_color_run_supbiotech_paris_2017_bureau_des_sports_bd2s_etudiants_02.jpgretour_color_run_supbiotech_paris_2017_bureau_des_sports_bd2s_etudiants_03.jpgretour_color_run_supbiotech_paris_2017_bureau_des_sports_bd2s_etudiants_04.jpg

Quand le sport fait vibrer tout Sup'Biotech !

Du 6 au 10 mars, le campus de Sup'Biotech prenait des airs de stade à l'occasion de la toute première édition de sa semaine du sport ! Organisée par le Bureau des Sports Sup'Biotech (BD2S), elle voyait une grande partie des associations étudiantes de l'école lancer des défis aux futurs ingénieurs en rapport avec leur cœur d'activités. D'une course à l'aveugle à une « battle » de danse couplée à un entretien d'embauche (d'après le concept imaginé par Sup'Bio Dance et Science & Business Consult'), en passant par un parcours d'obstacles avec des lunettes simulant une forte alcoolémie (pensé par l'association Tech My Wine), la semaine fut intensive, souvent très drôle et particulièrement appréciée des participants !

Retour en images sur ce rendez-vous destiné à se répéter dans le futur.

semaine_sport_supbiotech_etudiants_vie_associative_assos_evenement_mars_2017_campus_paris_01.jpgsemaine_sport_supbiotech_etudiants_vie_associative_assos_evenement_mars_2017_campus_paris_03.jpgsemaine_sport_supbiotech_etudiants_vie_associative_assos_evenement_mars_2017_campus_paris_04.jpgsemaine_sport_supbiotech_etudiants_vie_associative_assos_evenement_mars_2017_campus_paris_06.jpgL'association Cook & Lab était aussi présente pour une épreuve de dégustation à l'aveugle

semaine_sport_supbiotech_etudiants_vie_associative_assos_evenement_mars_2017_campus_paris_07.jpgsemaine_sport_supbiotech_etudiants_vie_associative_assos_evenement_mars_2017_campus_paris_08.jpg

Découvrez le IONIS Mag #34

La nouvelle édition du IONIS Mag, le magazine de IONIS Education Group vient de sortir.

Au sommaire de ce 34e numéro :

Bonne lecture !

Retrouvez ce 34e numéro ci-dessous et sur la page dédiée


Une équipe 100 % Sup'Biotech brille lors du challenge étudiant Boost my Op' organisé par Air Liquide et Total

Avec leur projet bio-inspiré Kamano, Kahina Aomar et Maryline Williams (Sup'Biotech promo 2019), deux étudiantes de 3e année, associées à Monika Wiśniewska et Bhavneet Singh, deux étudiants Internationaux de l'école, ont réussi à se hisser à la 3e place du podium du challenge étudiant Boost my Op'. Organisé par Air Liquide et Total, ce concours étudiant demandait à ses participants d'imaginer l'opérateur du futur à travers des solutions innovantes. Plus de 140 projets ont été présentés jusqu'à la grande finale, mise en place au mois de décembre 2016. Pour Sup'Biotech, Kahina revient sur ce challenge réussi.


retour_supbiotech_concours_challenge_boost-my-op_projet_biomimetisme_podium_etudiants_air_liquide_total_2016_03.jpg

Kahina, Monika et Maryline

Qu'est-ce que Kamano ?
Notre projet se voulait comme un Shazam de l'industrie. Là où Shazam permet de retrouver le titre et l'interprète d'une chanson via le micro de son smartphone, Kamano a pour objectif de déceler les potentiels problèmes techniques des machines industrielles en « analysant » le bruit qu'elles font. L'idée était alors de pouvoir enregistrer l'ensemble des sons anormaux afin de constituer une base de données efficace. Quant à son nom, il vient tout simplement de l'association des premières lettres de nos trois prénoms à Marilyne, Monika et moi, Bhavneet ayant rejoint le projet par la suite.

D'où vous est venue cette idée ?
Quand les responsables des Sup'Biotech Innovative Projects nous ont parlé de ce concours, ils nous ont incités à développer un concept original et créatif alliant biomimétisme et ingénierie. Nous avons alors réfléchi à l'utilisation d'un des cinq sens, en l'occurrence l'ouïe. Au départ, nous comptions travailler sur un projet destiné justement à « couper » les sons, mais après avoir interrogé des travailleurs à proximité du campus de l'école, nous avons rapidement réalisé que le bruit ne les dérangeait pas plus que ça : ils s'y habituent ! Du coup, nous sommes partis dans une autre direction, celle consistant à utiliser les ondes sonores comme un outil, en s'inspirant de l'écholocation des chauves-souris et des dauphins.

Développer un projet dans le cadre d'un concours, ça permet de gagner encore davantage en motivation, non ?
Oui ! La concurrence nous pousse à nous dépasser, à donner le meilleur de nous-mêmes, à innover toujours plus... Surtout, le fait d'affronter des étudiants d'autres écoles nous motive aussi, pour porter haut et fort les couleurs de Sup'Biotech !

retour_supbiotech_concours_challenge_boost-my-op_projet_biomimetisme_podium_etudiants_air_liquide_total_2016_02.jpgAvant même d'atterrir sur le podium, Kameno avait déjà été sélectionné parmi plusieurs centaines d'autres projets pour la phase finale. C'était déjà une source de satisfaction ?
Oui, nous étions super contents et fiers d'arriver ne serait-ce qu'à cette phase du challenge. D'ailleurs, même si nous croyions dur comme fer en notre projet, nous avons été surpris à l'annonce de notre sélection ! Se frayer un chemin parmi 140 équipes, ce n'est pas rien.

Comment s'est déroulée la finale ?
Tout d'abord, les organisateurs nous ont transmis un emploi du temps concernant les deux mois précédant la finale. C'est ainsi que nous avons pu nous rendre sur le site d'Air Liquide et Total à Dunkerque, pour découvrir l'environnement dans lequel évoluent les opérateurs et voir comment mettre en place Kamano. Nous avons pu voir ce qui était possible à réaliser ou non, mais aussi imaginer des solutions à ajouter. Par exemple, pour constituer la base de sons sur un site énorme comme celui de Dunkerque, nous avons pensé à la possibilité d'utiliser un drone ou de placer des sondes à différents endroits stratégiques. Cette visite nous a également confortés dans notre projet car les opérateurs sur place nous ont confié être déjà très attentifs aux sons des machines. Nous avons ensuite pu travailler avec deux mentors, l'un d'Air Liquide, l'autre de Total, notamment pour nous préparer à pitcher le projet.

Le pitch, c'est quelque chose avec lequel tu étais déjà à l'aise ?
Je suis encore plus à l'aise aujourd'hui, grâce à cette expérience. Mais c'est vrai que Sup'Biotech nous demande souvent de nous exercer à faire des présentations. De ce fait, ce n'était pas un obstacle insurmontable !

Au final, ton équipe a réussi à décrocher la 3e place. Qu'est-ce que vous apporte cette belle position ?
De la joie, bien sûr ! Aussi, chaque membre de l'équipe s'est vu remettre un bon d'achat pour une Apple Watch. Enfin, nous avons cédé nos droits sur le projet à Air Liquide et Total pour une valeur de 500 euros que nous allons nous répartir.

Est-ce que cela t'a donné envie de participer à d'autres concours ?
Oui ! Pour tout dire, nous avons même pris les contacts de l'équipe de l'ESSEC arrivée à la 2e place pour, par la suite, constituer une équipe commune en vue d'un prochain challenge ! Ce genre de concours est l'occasion idéale d'étoffer son réseau. Pour ma part, j'ai pu rencontrer des personnes géniales issues d'écoles de commerce, de design, etc.

retour_supbiotech_concours_challenge_boost-my-op_projet_biomimetisme_podium_etudiants_air_liquide_total_2016_01.jpg

Archives

Abonnez-vous

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 0942193Y - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :