Nous rencontrer

Toute l'actualité

Les biotechnologies, un secteur en pleine santé

Lors du prochain Salon Studyrama des Formations Santé, Paramédical et Social qui se tiendra le samedi 12 novembre prochain à Maison Internationale de la Cité Internationale Universitaire de Paris, Sup'Biotech organisera une conférence spéciale dédiée aux ponts possibles entre la santé et les biotechnologies. Parmi ses animateurs se trouve Tiffanie Havot (Sup'Biotech promo 2017), une étudiante de 5e année.

salon-studyrama-sante-paramedical-social-novembre-2016-conferences-supbiotech-biotechnologies-tiffanie-medecine-etudiante_01.jpg

Tiffanie sera présente lors de cette conférence spéciale organisée dans le cadre du Salon Studyrama

Comment te retrouves-tu à animer cette conférence ?
C'est tout simplement les responsables de l'école qui me l'ont proposé. Ils savent que je suis plutôt apte à parler du secteur de la santé, puisque j'ai tenté médecine avant de rejoindre Sup'Biotech et d'opter pour la Majeure Production en Santé-Pharma. Les responsables se sont donc dit que je devais être la bonne personne pour cette conférence, d'autant que j'avais déjà pu animer différents événements par le passé, comme le Sup'Biotech Time Travel de l'an dernier pour représenter la 4e année. Bon, j'avoue tout de même avoir un peu hésité, étant d'une nature assez timide.

Pourquoi t'étais tu orientée vers cette majeure Production ?
En fin de 2e année à Sup'Biotech, on a un stage obligatoire à faire dans un laboratoire. Le mien s'était déroulé à l'Hôpital Tenon, à Paris, dans le service « Biologie de la reproduction ». Cependant, durant mon stage, le service s'est vu confier une mission en management de la qualité pour faire accréditer le laboratoire selon la norme ISO 9001. On m'a alors demandé si je voulais la relever. Même si la qualité n'était pas un domaine que je connaissais, j'ai tout de suite accepté. Cela me permettait de découvrir autre chose, mais aussi de sortir de l'activité en laboratoire qui, je dois bien l'admettre, ne semblait pas être faite pour moi. Par la suite, lorsque j'ai dû sélectionner ma majeure en 3e année, ayant apprécié cette mission, j'ai logiquement opté pour Production, en sachant que cela me permettrait d'approfondir mes connaissances dans le domaine de la qualité. Je ne regrette pas du tout ce choix car mon goût pour la qualité n'a fait que se renforcer au fur et à mesure, notamment après mon stage de 4e année réalisé sur ce même sujet.

Finalement, les biotechnologies t'ont permis de ne pas quitter le secteur de la santé qui te tenait déjà à cœur à la sortie du lycée.
Exactement. Après mon bac, je n'avais qu'une idée en tête : faire des études dans la biologie et la santé. Du coup, je me suis orientée vers la fac de médecine. Avec le recul, je dois bien admettre qu'il s'agissait d'un choix par défaut. J'étais encore jeune, ne savais pas très bien où aller et n'avais pas fait la démarche de découvrir ce que l'enseignement supérieur privé pouvait proposer. Ce n'est qu'après avoir réalisé que les études de médecine n'étaient pas faites pour moi que j'ai commencé à me rendre à des salons étudiants pour découvrir d'autres formations, comme celle de Sup'Biotech. Je ne connaissais alors pas les biotechnologies, ses secteurs d'activités, ses applications possibles, l'innovation qui se cachait derrière... Au final, quand on est au lycée et qu'on souhaite travailler dans la santé ou la biologie, on manque souvent d'informations : on se dit que les seules voies possibles sont la faculté de médecine ou une licence de biologie, alors qu'il existe énormément d'autres métiers très intéressants. Ce genre de conférence permet justement d'échanger naturellement sur ces sujets et, souvent, d'éviter de perdre une ou deux années à cause d'une mauvaise orientation.

salon-studyrama-sante-paramedical-social-novembre-2016-conferences-supbiotech-biotechnologies-tiffanie-medecine-etudiante_03.jpg

Conférence « Venez découvrir les Biotechnologies, un secteur prometteur dans la santé » de Sup'Biotech de 14 h à 15 h lors du Salon Studyrama.
Salon Studyrama des Formations Santé, Paramédical et Social
Le samedi 12 novembre 2016 de 9 h 30 à 17 h 30 à la Maison Internationale de la Cité Internationale Universitaire de Paris
17 boulevard Jourdan
75014 - PARIS

Accès :
RER B & Tram T3 : arrêt Cité Universitaire

Retour en vidéo sur la Summer School 2016 de Sup'Biotech

Ils s'appellent Alejandro, Felix, Gabriela et Yoo, viennent d'Allemagne, de Corée du Sud ou encore du Mexique et font partie de la quinzaine d'étudiants à avoir vécu la Summer School 2016 de Sup'Biotech. Organisée du 4 au 23 juillet, cette seconde édition de ce programme international et estival a permis à ses participants de développer un projet alimentaire innovant de A à Z, mais aussi de visiter Paris et de découvrir la culture française. Retour en vidéo sur ces trois semaines forcément savoureuses !


Time travel : découvrez votre future scolarité à Sup'Biotech

SupBio_campus_villejuif_ext_7690.jpg



Le samedi 9 avril 2016, nos étudiants vont vous faire vivre leur scolarité, année après année, en s'arrêtant sur les moments forts de leur vie à Sup'Biotech.

Nous vous proposons de découvrir le cursus de l'école au cours d'un voyage exceptionnel dans l'univers des biotechnologies et de ses applications dans les domaines de la santé, de l'environnement, de l'agroalimentaire, des nanotechnologies, des cosmétiques et de l'informatique.



SupBio_labo_2filles_06_2015_7541.jpg



Au cours d'une visite de 2h30, nos étudiants vont vous faire vivre leur scolarité à Sup'Biotech, de la première à la dernière année, en s'arrêtant sur les moments fort de leur vie à l'école : cours, stages, recherche en laboratoire, associations étudiantes, logement, sorties, semestres à l'étranger, choix des majeurs professionnelles, des mineures sectorielles, des cursus d'expertise de dernière année...



SupBio_cours_groupe_06_2015_7595.jpg



Acteur de cette journée unique, vous aurez également l'occasion de participer à deux choix cruciaux dans le parcours des étudiants de Sup'Biotech :

  1. Où partir à l'international ?
  2. Quelles spécialisations prendre ?

Des salles dédiées vous permettront de découvrir les différentes options qui s'offrent à vous, et de vivre ces choix comme si vous y étiez !

C'est un véritable voyage dans le temps qui vous placera au coeur même de l'expérience Sup'Biotech.



Venez voir à quoi pourrait ressembler votre avenir.



S'inscrire au Time Travel samedi 9 avril



Du fait de notre capacité limitée d'accueil, votre inscription est requise pour embarquer pour ce voyage, uniquement le samedi 9 avril 2016, à partir de 10h.



Contact et Plan d'accès



Une Journée Portes Ouvertes exceptionnelle le samedi 28 novembre 2015

Le samedi 28 novembre 2015, Sup'Biotech vous ouvre ses portes. Ce sera l'occasion unique d'en savoir plus sur les filières, secteurs et métiers de demain auxquels vous permet d'accéder l'école des expert(e)s en ingénierie des biotechnologies.


supbiotech_jpo_journee_portes_ouvertes_2015_decembre_01.jpg
Journée Portes Ouvertes de Sup'Biotech
Le samedi 28 novembre 2015 de 10 h à 17 h.
66 rue Guy Môquet
94800 Villejuif
Tél : 01 80 51 71 08

Plus d'informations sur la page dédiée

Sup'Biotech et son Bio Club se joignent à la Fête de la Science 2015 les 8 et 9 octobre !

Pour la première fois de son histoire, Sup'Biotech participera à la Fête de la Science à l'occasion de l'édition 2015 de cet événement qui verra s'organiser plus de 1 300 manifestations à travers la France du 7 au 11 octobre. Ainsi, c'est au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam, Paris 3e) que les visiteurs pourront découvrir l'apport des biotechnologies de manière ludique grâce aux membres du Bio Club, l'association étudiante de l'école qui s'emploie à vulgariser la biologie auprès du grand public. L'association vous y donne rendez-vous le 8 octobre (de 10 h à 16 h 30) et le 9 octobre (de 10 h à 12 h 30).

fete_de_la_science_2015_supbiotech_ionis_education_group_etudiants_association_bio_club_cnam_paris_public_decouverte_ingenieurs_biologie_biotechnologies_01.jpgfete_de_la_science_2015_supbiotech_ionis_education_group_etudiants_association_bio_club_cnam_paris_public_decouverte_ingenieurs_biologie_biotechnologies_02.jpg


IONIS Education Group aime la Fête de la Science
Aux côtés de Sup'Biotech, d'autres écoles du Groupe IONIS seront également présentes au Cnam les 8 et 9 octobre pour montrer combien la science peut être ludique et amusante. Découvrez dès maintenant le programme concocté par l'EPITA, l'ESME Sudria et l'IPSA !

Sup'Biotech est partenaire de la 3e édition du Forum Industries, Métiers et Formations du pôle Industries et Agro-Ressources (IAR), organisé le 1er octobre 2015

Après un focus sur les compétences en 2012 et la recherche en 2013, le Forum Industries, Métiers et Formations s'intéressera cette année aux métiers de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles et permettra à une vingtaine d'industriels de prendre la parole. Organisé à l'Université de Technologie de Troyes, le jeudi 1er octobre 2015, par le pôle de Compétitivité Industries et Agro-Ressources (IAR), le Forum sera diffusé en direct de 9 h à 17 h dans les locaux de Sup'Biotech, partenaire de cette nouvelle édition. Au programme : des conférences, des tables-rondes et des présentations d'entreprises avec la possibilité pour les internautes de poser leurs questions aux intervenants via Facebook.

supbiotech_diffusion_iar_pole_forum_industries_metiers_formations_octobre_2015_bioeconomie_direct_01.jpg

Diffusion en direct de l'édition 2015 du Forum Industries, Métiers et Formations
Le jeudi 1er octobre 2015 de 9 h à 17 h en salle 105 dans les locaux de Sup'Biotech
66 Rue Guy Môquet
94800 Villejuif

Pour assister à l'événement, contactez par mail le service des Relations Entreprises de Sup'Biotech : frederique.buil@supbiotech.fr

Programme complet et informations pratiques sur le site www.forumiar.fr

Quatre raisons de rejoindre Sup'Biotech après une PACES

Les étudiants qui décident de rejoindre Sup'Biotech après une première année commune aux études de santé (PACES) le font pour différentes raisons. Certains sont à la recherche d'une formation plus encadrée et plus professionnalisante quand d'autres souhaitent, par exemple, découvrir la pratique en laboratoire ou s'échapper de l'esprit de compétition qui peut régner en médecine. Chloé Bars (Sup'Biotech promo 2016), Céline Cabet (promo 2018), Pauline Coudert (promo 2018) et Constance Moisy-Meilhac (promo 2017), toutes devenues étudiantes à la suite d'une PACES, nous dévoilent les motivations qui les ont poussées à choisir « l'école des experts en ingénierie des biotechnologies ».


paes_supbiotech_quatre_raisons_etudiants_parcours_paces_medecine_sante_orientation_04.jpg« Les semaines d'immersion en laboratoire sont très constructives »
Céline Cabet (Sup'Biotech promo 2018)

En arrivant à Sup'Biotech, Céline a pu découvrir un environnement différent de celui de la faculté de médecine (« nous ne sommes jamais seuls, au moindre problème on peut toujours trouver quelqu'un pour nous aider, qu'il s'agisse d'un enseignant ou d'un étudiant ») mais surtout, elle a pu découvrir l'avantage des semaines en laboratoire. « C'est ce côté "pratique" qui m'a motivée à intégrer l'école, explique-t-elle. Les semaines d'immersion en laboratoire sont très constructives. Les séances sont biens réparties et nous permettent de bien nous concentrer sur le TP à réaliser. J'ai découvert des manipulations que je n'avais jamais faites au lycée. Nous sommes en binôme ou trinôme ce qui permet d'alterner les manipulations afin de savoir en faire un maximum. »


paes_supbiotech_quatre_raisons_etudiants_parcours_paces_medecine_sante_orientation_03.jpg

« J'ai ainsi enfin pu réaliser que mon expérience de la PACES n'avait pas été un "échec" » Pauline Coudert (Sup'Biotech promo 2018)
Il peut sembler parfois difficile de rebondir après une première expérience étudiante non concluante. Pauline le sait trop bien. « Après la PACES, je cherchais la sécurité et la compétence, confie-t-elle. J'avais même peur d'être complètement "larguée" en arrivant au milieu d'un nouveau cursus. » Ce regain de confiance dont elle avait besoin, l'étudiante l'a trouvé dans « le système proposé par Sup'Biotech » et « ses avantages comme l'importance de l'International, le travail en équipe et les nombreux stages ». Un environnement qui lui a permis de se servir de ses compétences et de sa capacité de travail déjà acquises sur les bancs de la faculté. « J'ai ainsi enfin pu réaliser que mon expérience de la PACES n'avait pas été un "échec" comme je le ressentais avant. J'avais bien quelques d'appréhensions concernant les maths mais des personnes de ma promo m'ont appris comment bien les travailler et ça m'a beaucoup aidée. De plus, l'ambiance est conviviale... c'est un véritable soulagement après les mois de compétition intense que j'ai détestés en médecine ! »


paes_supbiotech_quatre_raisons_etudiants_parcours_paces_medecine_sante_orientation_05.jpg« Je désirais rester dans le domaine de la santé » Constance Moisy-Meilhac (Sup'Biotech promo 2017)
Suite à deux premières années de médecine, Constance désirait « rester dans le domaine de la santé » sans pour autant avoir à « travailler en contact avec le patient ». Son objectif ? Trouver une école qui pourrait alors lui permettre de « devenir chercheuse », ce qui lui semblait être « un bon compromis ». C'est comme ça qu'elle en est arrivée à postuler à Sup'Biotech. « Ce qui m'a décidé, c'est que je pouvais également choisir un autre domaine que la santé en 4e année, si entre temps, j'avais changé d'avis, détaille-t-elle. J'ai été aussi séduite par le programme adapté au besoin des professionnels pour que l'on soit toujours à la pointe de la biotechnologie ! Au final, la formation me parait très bonne en termes d'acquisition de compétences et de professionnalisme ; on nous encadre dans nos projets et on nous aide dans nos recherches de stages. »


paes_supbiotech_quatre_raisons_etudiants_parcours_paces_medecine_sante_orientation_02.jpg« En tant qu'étudiants, nous devons nous diriger vers un secteur porteur pour les prochaines décennies » Chloé Bars (Sup'Biotech promo 2016)
Après l'obtention de son baccalauréat, Chloé s'était dirigée vers une première année de PACES option pharmacie pour, plus tard, « travailler dans l'industrie pharmaceutique ». Une ambition qu'elle n'a pas mise de côté en rejoignant Sup'Biotech, une école qu'elle a principalement choisie pour « découvrir différents domaines, prendre part à des projets innovants et participer ou même organiser des événements touchant à l'actualité scientifique ». « En tant qu'étudiants, nous devons nous diriger vers un secteur porteur pour les prochaines décennies, souligne l'étudiante. J'ai ainsi découvert le domaine de la toxicologie pharmaceutique que les grands groupes pharma développent pour répondre aux nouvelles exigences des autorités de santé. Il ne suffit plus de tester in vitro et in vivo les molécules pour le traitement de pathologies mais de développer de nouvelles techniques et technologies pour rapidement anticiper tous les effets secondaires potentiels lors des essais cliniques de chaque molécule. Cela permet de définir rapidement quelle est la molécule la plus à même de traiter un type de pathologie avec le minimum d'effets secondaires. C'est pourquoi, j'ai fait le choix de la majeur R&D pour m'insérer dans ce secteur en pleine expansion. »



Participez à la journée spécial PACES le jeudi 28 mai 2015
Sup'Biotech co-organise une réunion d'information spéciale PAES/PACES le jeudi 28 mai 2015 de 14 h à 18 h dans les locaux de l'ESME Sudria Paris Montparnasse. Vous pourrez rencontrer des étudiants qui, après cette première expérience, ont choisi de se réorienter vers les biotechnologies ou d'autres secteurs prometteurs.

Programme et informations pratiques disponibles sur la page dédiée

Le nouveau départ de Baudouin De Geyer d'Orth, Noé Legrelle et Estelle Zhang (Sup'Biotech promo 2019)

Comme de nombreux étudiants avant eux, Baudouin De Geyer d'Orth, Noé Legrelle et Estelle Zhang (Sup'Biotech promo 2019) ont décidé de rebondir à Sup'Biotech après une première année commune aux études de santé (PACES). Une façon de découvrir d'autres secteurs d'activités sans pour autant abandonner leur première passion pour la biologie. Pour revenir sur leurs parcours, ces trois étudiants de 1re année se sont prêtés au jeu de l'interview croisée.

LOGO-SUPBIOTECH-2015-QUADRI.jpg

Baudouin, Estelle et Noé

Qu'avez-vous fait avant Sup'Biotech ?
Baudouin : Avant Sup'Biotech, j'ai fait deux années de médecine : une première à l'École de santé des armées (ESA) de Lyon et la deuxième dans le civil à Rennes. Au bout de ces deux ans, il a fallu me rendre à l'évidence : la médecine n'était pas faite pour moi !
Noé : Pour ma part, je suis arrivé à Sup'Biotech après deux PACES à l'Université Paris Descartes.
Estelle : Quant à moi, j'ai d'abord fait une première année de médecine après avoir obtenu un bac S.

Qu'est-ce qui a le plus changé entre votre première expérience en PACES et vos débuts à Sup'Biotech ?
Baudouin : Passer d'une promo de 1 500 étudiants en compétition à une promo de 130 étudiants, avec des classes en petits effectifs et des professeurs qui sont vraiment là pour vous aider.
Estelle : Il n'y a pas cet esprit de compétition que l'on peut retrouver en PACES. Il existe une entraide dans la promo que je ne retrouve pas en médecine.
Baudouin : L'ambiance dans la promo est bonne : on est tous soudés.
Noé : Même si je n'ai pas été trop dépaysé par le contenu du programme enseigné en ce qui concerne les sciences expérimentales, je dois dire que les méthodes d'enseignement sont vraiment différentes. Finis les amphithéâtres de 200 personnes où nous étions livrés à nous-mêmes ! En PACES, je n'étais qu'un numéro dans un amphi, sans aucune relation avec le corps enseignant, alors qu'ici on sent une véritable implication des professeurs et de l'administration qui nous accompagnent.
Baudouin : Le simple fait de pouvoir poser des questions en cours m'avait manqué depuis longtemps !

Pourquoi vous êtes-vous tournés vers Sup'Biotech pour poursuivre vos études ?
Estelle : Je suis très intéressée par la biologie, c'est aussi la raison pour laquelle je m'étais d'abord tournée vers la médecine mais je me suis rendue compte que tout ce qui était anatomie n'était pas fait pour moi, de même que la fac. J'ai commencé à chercher des formations en biologie et ce qui m'a plu dans la formation que propose Sup'Biotech, c'est l'ouverture à l'International et les nombreux stages en entreprises qui nous permettent d'entrer plus facilement dans le monde professionnel.
Noé : Pour moi, les stages ont également joué un rôle important dans mon choix. Le cursus à Sup'Biotech est à la fois innovant - avec les Sup'Biotech Innovation Projects (SBIP) - et professionnalisant - avec ses nombreux stages. Ayant échoué en pharmacie, Sup'Biotech est un bon moyen d'accéder au domaine de la recherche pharmaceutique.
Baudouin : Je voulais un nouveau départ et Sup'Biotech m'offrait cette opportunité. Plusieurs choses ont ainsi retenu mon attention : le large spectre de secteurs d'activités à la sortie de l'école, la culture de l'innovation et l'ouverture à l'International - notamment avec le semestre à l'étranger.

Comment avez-vous vécu votre intégration en 1re année ?
Estelle : Sans problème ! On s'entend bien au sein de la promo.
Baudouin : Au début, je pensais me retrouver uniquement avec des étudiants qui venaient de passer leur bac et je craignais un trop grand décalage entre nous. Finalement, notre classe est composée de camarades d'horizons différents... ce qui permet de construire de belles amitiés. Sans oublier les différentes associations de l'école qui ont participé activement à notre bonne intégration dans la nouvelle promotion !

affiche-reunion-information-PACES_supbiotech_journee_biotechnologies_medecine_02.jpg

La vie associative de Sup'Biotech ne manque pas d'activités !

Comment se déroulent vos cours ?
Estelle : Les journées sont longues et les deadlines de certains rendus sont parfois difficiles à respecter mais, en général, tout se passe bien..., d'autant plus pour quelqu'un qui a fait médecine avant !
Noé : D'un côté, il y a les cours théoriques, en groupe d'environ 50 étudiants, dont le but est vraiment d'acquérir des connaissances, et de l'autre les cours de travaux dirigés où nous nous retrouvons en petits groupes de 30 pour travailler sur des exercices nous permettant d'appliquer ces connaissances. Nous avons aussi des examens presque tous les vendredis, que ce soit sous la forme de QCM ou de contrôles plus classiques. Les travaux pratiques sont quant à eux dispensés lors de semaines spécifiques pendant lesquelles nous n'avons que des manipulations à effectuer et des comptes rendus à rédiger.
Baudouin : Nous restons avant tout des scientifiques et nous devons donc pouvoir maîtriser les notions de bases de laboratoire pour les biotechnologies. Ces semaines spécifiques peuvent être intenses mais elles nous permettent de nous projeter dans le concret.
Noé : Nous avons aussi des semaines de piscine d'anglais avec des préparations pour l'International English Language Testing System (IELTS) et des exercices pour améliorer notre expression orale.
Baudouin : Là aussi, ces semaines sont intenses. En même temps, avoir un niveau d'anglais excellent est indispensable pour l'ouverture à l'International de nos futures carrières.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants de Sup'Biotech ?
Baudouin : Je leur dirais tout d'abord d'être passionnés ! Les biotechnologies sont un secteur tellement large que chacun peut trouver un domaine qui lui plaira : santé, écologie, pharmacie, cosmétique, agroalimentaire..., les possibilités sont infinies, les métiers variés et il reste tant de choses à faire, à inventer !
Noé : Il ne faut pas non plus hésiter à demander de l'aide aux enseignants ou aux autres étudiants si on se sent perdu.
Estelle : Oui car les deux premières années à Sup'Biotech sont quand même des années de prépa ! Il faut tout de même prendre un rythme de travail régulier rapidement.


Participez à la journée spécial PACES le jeudi 28 mai 2015affiche-reunion-information-PACES_supbiotech_journee_biotechnologies_medecine.jpg
Sup'Biotech co-organise une réunion d'information spéciale PAES/PACES le jeudi 28 mai 2015 de 14 h à 18 h dans les locaux de l'ESME Sudria Paris Montparnasse. Vous pourrez rencontrer des étudiants qui, après cette première expérience, ont choisi de se réorienter vers les biotechnologies ou d'autres secteurs prometteurs.

Programme et informations pratiques disponibles sur la page dédiée

La médecine a aussi besoin d'experts en biotechnologies ! (2/2)

Chaque année, Sup'Biotech accueille des étudiants qui, après avoir connu une première expérience en faculté de médecine, souhaite se réorienter sans pour autant mettre au placard leur envie d'évoluer professionnellement dans le domaine de la santé et du bien-êtreAprès Quentin et Axel, c'est au tour de Renaud et Yasmina de partager leur expérience.

Renaud Confavreux (Sup'Biotech promo 2013), conseiller en stratégie et innovation chez Tech2Market.
Salarié de Tech2Market, cabinet de conseil en innovation et en transfert technologique qui aide les entrepreneurs à faire la passerelle entre le domaine de la recherche et le marché, Renaud Confavreux est passé auparavant par la faculté de médecine. Au sein de son entreprise, il accompagne désormais ses clients dans toutes les étapes clés à la création de leur entreprise : études de marché, stratégies, recommandations de positionnement, business plans, etc.

renaud.jpg« J'ai cherché ce qu'il était possible de faire après une fac de médecine et j'ai rejoint Sup'Biotech car je voulais trouver une manière de continuer à travailler dans le médical et le biomédical sans forcément évoluer dans un environnement hospitalier ou médical. Et le fait d'avoir une assez bonne note en fac de médecine lors de ma seconde tentative m'a permis d'intégrer directement l'école en 2e année. Cette 2e année à Sup'Biotech était d'ailleurs plutôt intense, avec énormément de biologie cellulaire. Mais comme j'avais déjà bien vu et maitrisé cette partie-là à la fac, j'en ai profité pour m'intéresser aux autres possibilités offertes par les biotechnologies. C'est comme ça que j'ai été amené à m'intéresser à ce que je fais aujourd'hui, à la partie business et entrepreneuriale de la santé. La base de l'enseignement à Sup'Biotech ayant déjà une orientation santé, j'ai choisi marketing et cosmétologie pour me diversifier. Pour moi, l'intérêt de faire une faculté de médecine, c'était de pouvoir exercer un métier scientifique autrement... et c'est ce que permet aussi Sup'Biotech. »

Yasmina Taouil (Sup'Biotech promo 2016), étudiante en 3e année. 
yasmina.jpg« En plus du secteur des biotechnologies et ses nombreux débouchés, ce qui m'a vraiment attirée, c'est le profil de double compétence de l'école : le fait qu'on puisse faire du marketing tout en gardant une dimension scientifique. D'ailleurs, entre la fac de médecine et Sup'Biotech, il y a pas mal de points communs dans les matières scientifiques : ce sont les mêmes thèmes qui sont abordés et les mêmes connaissances qui sont demandées. C'est un plus car cela m'a permis de me dire que tout ce que j'avais acquis en biochimie, biologie, chimie ou encore en physique pouvait me servir également à Sup'Biotech. L'autre avantage de l'école, c'est qu'on a aussi accès à d'autres matières comme l'intelligence économique ou encore le marketing. Cela permet d'avoir une vision globale de ce qui se passe en entreprise dans les biotechnologies. (...) Depuis toute petite, j'ai toujours été intéressée par ce qui touche au corps humain, aux différents processus et réactions de l'organisme vis-à-vis de certains produits, le fait de soigner des gens, etc. C'est pour cela que je m'étais orientée vers médecine. Et cet objectif-là, je ne l'ai pas perdu en arrivant à l'école car, même si je ne vais pas avoir le même rôle ni faire la même chose qu'en médecine, je vais pouvoir continuer dans la santé. »



Vous aussi, vous voulez rejoindre Sup'Biotech ? Venez-nous rencontrer !
Mardi 27 mai, de 14 h à 18 hdans les locaux de l'ESME Sudria - 40-42 rue du Docteur Roux 75015 ParisSup'Biotech et 3 écoles d'ingénieurs (l'EPITAl'ESME Sudria et l'IPSA) organisent un événement spécialement conçu pour les étudiants en première année de santé (PAES). Cette journée spéciale sera l'occasion d'en apprendre plus sur les biotechnologies et sur un large panel de formations. L'occasion également de rencontrer nos équipes pédagogiques ainsi que d'échanger avec nos étudiants. Si vous souhaitez y participer, merci de contacter l'école par mail.
A noter qu'une Journée Portes Ouvertes sera également organisée le jeudi 5 juin de 14 h à 17 h sur le campus de Sup'Biotech - 66 rue Guy Môquet à Villejuif.

PAES_2014_affiche.jpg

 

 

Journée Portes Ouvertes : pourquoi étudier les biotechnologies ?

Venez découvrir les locaux, les étudiants et la pédagogie de Sup'Biotech lors de sa Journée Portes Ouvertes du samedi 24 mai.

jpo_supbiotech_23022013.jpg

A cette occasion, vous pourrez :

  • Rencontrer les équipes pédagogiques lors d'entretiens personnalisés ;
  • Dialoguer avec les étudiants et les associations qui animent l'école ;
  • Visiter le site et les laboratoires de Sup'Biotech à Villejuif ;
  • Découvrir les Sup'Biotech Innovation Projects, les projets innovants menés par les étudiants, pour mieux comprendre les produits issus des biotechnologies ;
  • Etudier les possibilités de financements de vos études.

Cette Journée Portes Ouvertes se déroulera de 10h à 15h.

A 11h, une table-ronde aura pour thème « Les biotechnologies : un secteur d'avenir à fort potentiel ». Secteur en pleine évolution, les biotechnologies - qui associent sciences du vivant à d'autres disciplines comme l'informatique, la génétique, la physique... - intéressent de plus en plus la santé, la cosmétique, l'environnement et l'agroalimentaire. La création de pôles de compétitivité dans le secteur depuis une dizaine d'années montre bien la volonté du pouvoir public et des industriels de s'impliquer d'avantage ce domaine.

Aussi, dans un futur proche, la demande en experts compétents en biotechnologies va croître de façon importante. Sup'Biotech se propose de répondre en partie à cette demande à venir grâce à sa pédagogie innovante.


Sup'Biotech fait partie du campus technologique IONIS Education Group qui réunit les écoles EPITA, ESME Sudria, IPSA, Epitech, e-artsup, Ionis-STM, SUP'Internet et ETNA.

Plan d'accès
Contact

Archives

Abonnez-vous

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 0942193Y - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :